Biographie - Geoffroy Menabrea
Biographie

 

Né en 1981. Vit et travaille à Paris.

 

Photographie n.f. [φωτoς, photos : lumière, clarté & γραφειν, graphein : peindre, dessiner, écrire] Procédé au moyen duquel on fixe sur une plaque sensible, à l’aide de la lumière, l’image des corps placés devant l’objectif d’une chambre obscure. ◆ Fig. Epreuve charbonneuse et parfois triviale, faisant honneur à la luminance allusive au loin des couleurs trop illustratives, et agrémentée d’un flouté écumeux, dissolvant, bien assis au creux d’un clair-obscur passablement effervescent. ◆ Litt. Film témoin d’existence, figeant la fuite de l’homme vers des ailleurs fictifs, dont les personnages sont les fantômes familiers de la mystique du quotidien. Icône improbable issue des joutes amoureuses du vivant et de l’inerte ◆ Fam. Croquis noir profane, que sais-je, quantum de l’ombre rongé par le photon et par l’histoire ; peinture ancienne, instantanée, ou copie blanche du passé – qui, voyez-vous, se doit malgré tout de fuir toute énumération cinglante au revers des apparences. ◆ Absol. Effigie de l’ennui, tout à la fois portrait et nature morte par la magie d’une passivité créatrice, qui devient l’expression souveraine de la nuance d’un monde. Phototype idéal, absurde, peut-être premier témoin d’une réalité juste et éphémère. Tableau numérique, présent et universel, phraseur des corps pâles et autres phénomènes du temps. ◆ Extens. Brouillon sacré.

 

G.-M.

Top